©2018 by nddl-poursuivre-ensemble.fr. Proudly created with Wix.com

Pour nous, défendre le bocage et d’autres façons de vivre ici c’est défendre notre Terre Commune.

Pour tous ceux qui nous rejoignent, la lutte ne s’arrête pas
avec l’abandon de l’aéroport. C’est dans cet esprit que nous poursuivons ensemble...

À propos de ...

nos racines

Après l’assemblée générale du 30 juin 2018, 7 membres du conseil d’administration de l’ACIPA
opposés à sa dissolution et encouragés par de nombreux adhérents ont décidé de créer une
nouvelle association : NDDL Poursuivre Ensemble.

MEMBRES DU CA:

Ariel ALIAGA

Isabelle BAGAGLIA

Alain CHARPY

Christian GRISOLLET

Dominique LE LAY

Odile MARTIN

Joël QUELARD

Les débuts

C’est avec plaisir que nous nous sommes retrouvés nombreux ( 154 personnes) dans la salle
Cassiopée de Notre Dame des Landes le 16 septembre 2018.

Nous avons constitué 4 commissions:

-animation

-GPII ( grands projets inutiles et imposés)

-transports

-communication et mobilisation

Si vous désirez travailler dans une de ces commissions, contactez-nous....

Rejoignez-nous en soutenant nos actions

Nos objectifs

L’association est laïque, c’est à dire ouverte à tous dans le respect des convictions individuelles de chacun. Elle est indépendante de tout parti politique, groupement confessionnel ou organisation syndicale.

L’association a pour objet de :

- Soutenir, encourager les luttes contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII).



- Protéger la biodiversité, les forêts et les bois, les cours d’eau, les plans d’eau et les zones humides, les espèces végétales et animales. Agir en faveur de la sauvegarde de l’Environnement en promouvant des aménagements sobres et harmonieux selon le principe “Eviter, Réduire, Compenser”.


- S'opposer à la disparition des terres agricoles et de la paysannerie, soutenir le choix de manières solidaires de vivre, d'habiter, de travailler et de cultiver. Favoriser un usage partagé et une gestion collective des terres agricoles face à l'agriculture intensive et à ses pratiques irrespectueuses de l'environnement.


- Accompagner le développement, l’existence et la pérennisation des projets de vie agricoles, écologiques, artisanaux, éducatifs, sociaux et culturels de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Participer aux instances de fonctionnement mises en place par l'ensemble du mouvement.


- Contribuer à la réflexion sur le développement des transports en général, plus particulièrement le transport aérien.


- Appuyer les actions d’associations dont les objectifs sont communs aux nôtres.


- Porter les valeurs humanistes dans des actions solidaires.

Le 9 mars 2019

Première Assemblée Générale

Bilan de l'AG

 

Nombre de présent-e-s: 149 (dont 21 nouveaux)

Nombre de pouvoirs : 39 (dont 1 d'une association)

Total présent-e-s et représenté-e-s: 188

Ouverture des portes pour émargement 14 heures - Début AG 15 heures

DISCOURS DE BIENVENUE 

BILAN FINANCIER

 Bilan adopté à l’unanimité.

 De nombreuses questions sur le comité de liquidation
 

POINT COMITE DE LIQUIDATION:

Nous sommes 5 du CA à faire partie de ce comité de liquidation.

COMMUNICATION à nos adhérents et anciens adhérents de l' ACIPA:

Nous, au sein du comité de liquidation, exigeons depuis le début une transparence et une communication envers les anciens adhérents de l’ACIPA sur le travail effectué au sein de ce comité mais rien n’est encore décidé malgré notre insistance.

BILAN DES ACTIVITES

Bilan adopté à l’unanimité.

PRESENTATION des commissions internes à l'association:

LA COMMISSION TRANSPORTS

LA COMMISSION GPII 

LA COMMISSION COMMUNICATION MOBILISATION

LA COMMISSION ANIMATION

ET PRESENTATION DU FONDS DE DOTATION

PROPOSITION d'une rencontre culturelle militante cet été:

Idée approuvée par le  CA de NDDL POURSUIVRE ENSEMBLE / par La COORDINATION, par la majorité de l’ASSEMBLEE GENERALE et envisagée en collaboration avec la Zad et la COORDINATION.

PROPOSITIONS de personnes présentes dans l'Assemblée:

Demande de soutien à BURE et un comité de soutien aimerait se grouper avec d'autres comités de soutien pour parrainer des projets de la ZAD.

Réponses de l'association :

NDDL POURSUIVRE ENSEMBLE réfléchit à mobiliser pour BURE en août notamment par l'organisation d'un moyen de transport.

Le rassemblement d'été permettra d'ouvrir sur d' autres luttes et de mobiliser contre des projets inutiles...

NDDL va réfléchir pour favoriser la mise en lien des comités de soutien.

COMMISSION HABITAT

Lecture d' un document de la commission habitat  et d'un texte sur notre positionnement concernant la forêt de la ZAD ( texte en ligne ultérieurement)

Voici le texte sur la forêt de Rohanne écrit par NDDL POURSUIVRE ENSEMBLE en partenariat avec ABRACADABOIS

ELECTION DU NOUVEAU CA :

Une personne démissionnaire  et 6 nouveaux postulants.
CA élu à l’unanimité composé de 12 personnes:

ANCIENS ELUS : Ariel Aliaga - Isabelle Bagaglia - Alain Charpy - Christian Grisollet - Dominique Le Lay -Joël Quélard

NOUVEAUX ELUS : Philippe Barbedet - Jacques Bernard - Lucien Bourdeau - Christine Moiselet - Pierre Onasch - Marie-Claude Petit (démissionnaire)

Un petit tour au bar en fin d'AG ....

MERCI à Tous ceux qui se sont déplacés pour assister à notre première AG et un immense MERCI pour tous les bénévoles qui nous ont aidés à tenir les tables d'émargement, installer et ranger la salle, s'occuper du bar ou de la vente, accueillir les adhérents ...

PREMIER CA DU 29 MARS :

Les photos ci-dessous ont été prises lors de ce premier CA du 29 mars.

Co-Président-e-s : Joël QUELARD-Dominique LE LAY-Christian GRISOLLET

Trésorière : Dominique LE LAY

Trésorier adjoint : Alain CHARPY

Secrétaire : Isabelle BAGAGLIA

Secrétaire adjointe : Christine MOISELET  

Coordinateur-trice : Joël QUELARD et Isabelle BAGAGLIA

Culture EVENEMENT: Ariel ALIAGA

Représentants à la COORDINATION: Christian GRISOLLET, Christine MOISELET  et Philippe BARBEDET

AGENDA DE L'ASSOCIATION

Souvenir de la mobilisation du 26 octobre

TITRE STYLÉ

COMMISSION TRANSPORTS

Notre commission transports est intervenue le 9 février pour présenter un texte intitulé

"Réflexions pour une pratique écoresponsable des transports" et en juin 2019 a écrit un document sur la pollution des transports.

REAMENAGEMENT DE NANTES ATLANTIQUE

NDDL Poursuivre Ensemble et sa commission transports désirent apporter leur petite pierre et invitent tous les adhérents à donner des avis sur les 19 questions posées...

PRIVATISATION  DES AEROPORTS DE PARIS

La privatisation d’une partie du Groupe ADP (ex-Aéroports de Paris) a été adoptée définitivement par le Parlement le 11 avril.

Cependant, près de 248 députés et sénateurs socialistes, communistes, La France insoumise et Les Républicains ont lancé une procédure en vue d’organiser un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d’ADP.  Une procédure introduite par la réforme de la Constitution en 2008.

Les citoyens français ont ainsi la possibilité de demander un réexamen de cette décision dans le cadre de cette procédure. Cette dernière requiert le soutien de 10 % du corps électoral, soit de 4,7 millions de citoyens.

Le 13 juin, une plate-forme a donc été ouverte pour recueillir les signatures. Elle sera ouverte jusqu’au 12 mars 2020.

L’objet de l’éventuel référendum : une proposition de loi affirmant le caractère de "service public national" des aérodromes de Paris afin d’en prévenir la privatisation.

 

La Barre-de-Monts : une fresque contre l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure

Dimanche 5 mai 2019, sur la plage de la Grande Côte, un grand nombre de citoyens-militants ont animé une œuvre de beach-art pour protester contre le projet CIGÉO d'enfouissement profond des déchets hautement radioactifs de très longue durée à Bure dans la Meuse.
Autour de cette représentation de CIGÉO, les militants ont chanté, dansé, agité des drapeaux et lancé leur slogan « Cigéo, C’est NON ! » et réaffirmé en lettres géantes « Poubelle nucléaire ? Ni à Bure ni ailleurs ! ». Enfin le dessin a été modifié, les symboles nucléaires ont été retirés un à un, le trou a été rebouché, et le village a même été fleuri, pour illustrer le futur qu’ils souhaitent pour Bure et sa région.

 

« Peu importe qu'il se situe à Bure ou n'importe où ailleurs, le stockage des déchets des centrales et de l'armement nucléaires n'est pas qu'une affaire de Meusiens. Il concerne tous les citoyens français, et évidemment tous les citoyens du monde, au-delà de nos frontières. Et qu'on ne vienne pas nous dire que l'énergie nucléaire est la solution miracle contre le dérèglement climatique. Non, le nucléaire ne protégera pas le climat ! Si on observe l'ensemble de  la filière, il est lui-même un gros émetteur de CO2». 

ARTICLE FRANCE 3 PAYS DE LA LOIRE VENDEE

 

Ce dimanche 05 mai, une centaine de personnes a réalisé une fresque géante sur la plage de la Grande Côte de la Barre-de-Monts. Une action organisée par des militants de l'association NDDL Poursuivre Ensemble, dont l'un des objectifs est de lutter contre les "grands projets inutiles et imposés".

Par Eleonore Duplay Publié le 05/05/2019 à 16:08

"C'est une belle réussite, ça fait chaud au coeur de voir qu'il y a aussi des militants à l'autre bout de la France qui se mobilisent avec nous". Irène Gunepin, 72 ans, a fait tout spécialement le déplacement depuis la Meuse, pour assister à l'action menée par les membres de l'association NDDL Poursuivre Ensemble. Lors de sa création, en juin 2018, les membres avaient promis de continuer à soutenir les habitants de l'ancienne Zad de Notre-Dame-des-Landes, mais aussi de lutter contre les autres "grands projets inutiles et imposés".

24 mètres de diamètre


 Sur l'immense plage de la Grande Côte à Notre-Dame-de-Monts, une centaine de militants ont donc réalisé une oeuvre de beach art, reproduisant le logo de la lutte contre le centre d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure, dans la Meuse. Des bidons radioactifs, jetés dans un grand trou, creusé sous un village. Un dessin éphémère, de 24 mètres de diamètres, encadré par une chaîne humaine, comme à l'époque où les mêmes militants luttaient contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. 

" Même si 700 km nous séparent de Bure, nous nous opposons au projet d'enfouissement, comme beaucoup de personnes partout en France", expliquait Jean-Louis, un habitant de Pornic, dans un communiqué. "CIGÉO, ce serait 80.000 m3 de déchets nucléaires dans 300 km de galeries à 500 m de profondeur sous les terres de Bure. (...) Une fois plein, le site serait abandonné à lui-même. Les déchets resteront radioactifs, représentant un danger colossal durant plusieurs centaines de milliers d'années."

Avant que la marée ne fasse disparaître l'oeuvre éphémère, les militants ont symboliquement effacé les déchets nucléaires, puis le trou, dessinant enfin des fleurs dans le village, illustrant le futur qu'ils espèrent pour Bure et sa région.


Les militants de Bure perquisitionnés, convoqués au tribunal, ou condamnés


Pour Irène Gunepin, qui devait repartir en fin de journée, ce type d'action permet d'entretenir l'espoir dans une période difficile pour les anti-nucléaires. Si la demande d'autorisation pour lancer les travaux n'a pas encore été déposée, si plusieurs recours sont à l'étude, des militaires assurent depuis un an une présence permanente autour du bois-Lejuc, où une zad avait été évacuée l'année dernière. Depuis, les militants anti-nucléaires de Bure ont essuyé une quarantaine de perquisitions, une soixantaine de comparutions devant un tribunal, une quarantaine de condamnations, dont certaines, à de la prison ferme. 


Une tournée pour témoigner dans toute la France


"Je suis non-violente, j'ai 72 ans, je suis une fonctionnaire à la retraite, et j'ai été perquisitionnée pendant 3 heures début décembre, puis j'ai subi 3 heures d'interrogatoire. C'est comme un viol, de votre intimité", raconte Irène Gunepin, encore choquée. "C'est important de témoigner, car sinon, les gens ne se rendent pas compte de ce qui se joue chez nous à Bure." Depuis janvier, le combat anti-nucléaire aura mené cette militante à Nantes, Vannes, Dijon, Saint-Malo, et Notre-Dame-de-Monts, avant un déplacement le mois prochain dans les Vosges.
 

Contacter nddl-poursuivre-ensemble.fr

ADRESSE POSTALE:

La Basse Bretesche 44130 Notre-Dame-des-Landes France

"Celui qui combat peut perdre mais celui qui ne combat pas a déjà perdu"

Bertold Brecht